Blog : Art, Articles & Sophrologie

Ce Blog a pour vocation de diffuser des articles et des réflexions sur la Sophrologie, ainsi qu'une mise en lien de celle-ci avec des oeuvres lui étant, en apparence, étrangères. Ceci, dans le but de vous faire appréhender plus facilement ses notions. Vous êtes cordialement invités à donner vos impressions et à partager vos expériences!

https://www.facebook.com/FrederiqueChristmannSophrologue

Nuit humaine

Un souffle de duduk et la nuit parait plus vaste. On appréhende plus simplement la magie de cette expérience où l'on a rien d'autre faire, que de sentir le poids de son corps se poser, sa respiration s'approfondir et s'élargir... épouser progressivement la paix de cet instant et Vivre cette merveilleuse réalité telle que la délivre Marzo Quetzal (Gardien de la tradition Lacandon) au coeur du film "En quête de sens":

"Nous ne sommes pas des êtres humains qui vivent une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels qui vivent l'expérience humaine."

Mais je me tais. La musique de Djivan Gasparian nous conte et nous relie à la beauté de cette expérience mieux que tous mes discours. Belle nuit humaine.

 

Expérience de "sieste acoustique"

En ce jour un peu particulier, j'ai éprouvé le besoin de me soulager d'un quotidien un peu lourd... et j'ai trouvé ce petit coup de pouce dans le cocon de la Maison de la poésie, qui proposait une "sieste acoustique autour de l'oeuvre d'Henri Michaux".

J'ai savouré cette plongée dans l'univers de cet auteur, toujours curieux d'élargir son champ de conscience et de retranscrire des états inexplorés. Lumière tamisée, musique de cinq excellents interprètes se répondant, marriant leurs instruments, leurs voix, disant, scandant, chantant, nous propulsant parfois au coeur d'un road-movie, un peu à la Jarmush (selon ma perception)... Jolie petite alchimie qui opère sur les corps enchevétrés et alanguis de l'auditoire pour certains allongés sur la scène, ou assis. Certains dorment (de légers ronronnements en attestent), d'autres rêvent éveillés, ou rient discrètement, ou... Chacun vit un voyage très personnel. Et c'est cela qui est beau: l'expérience commune qui laisse vivre la singularité de chacun, dans la bienveillance.

D'autres siestes sont organisées dans les mois à venir et je ne peux que vous recommander ces lieux d'abandon partagé et ressourçant.

Sieste littéraire

Siestes acoustiques autour de l’œuvre d’Henri Michaux

 

Siestes acoustiques autour de l’œuvre d’Henri Michaux

Avec Bastien Lallemant, Maëva Le Berre, JP Nataf & Seb Martel, Lecture par Pierre Baux - En collaboration avec Colibris

 

Régulièrement, la Maison de la Poésie invite Bastien Lallemant et ses complices musiciens à inventer une sieste littéraire – ou un concert acoustique mêlé de lectures, à découvrir allongé confortablement, dans la pénombre, et se laisser bercer. Une expérience d’écoute inédite pour laquelle il n’est pas interdit de s’endormir. Cette sieste s’articule autour de la figure du poète Henri Michaux.

Ici, extrait d'un des textes choisis par nos berceurs du jour...

"Ralentie, on tâte le pouls des choses; on y ronfle; on a tout le temps; tranquillement, toute la vie.
On gobe les sons, on les gobe tranquillement; toute la vie.
On vit dans son soulier.
On y fait le ménage.
On n'a plus besoin de se serrer.
On a tout le temps.
On déguste.
On rit dans son poing.
On ne croit plus qu'on sait.
On n'a plus besoin de compter.
On est heureuse en buvant; on est heureuse en ne buvant pas.
On est, on a le temps.
On est la ralentie.
On est sortie des courants d'air.
On a le sourire du sabot.
On n'est plus fatiguée.
On n'est plus touchée.
On a des genoux au bout des pieds.
On n'a plus honte sous la cloche.
On a vendu ses monts.
On a posé son œuf, on a posé ses nerfs.

Quelqu'un dit.
Quelqu'un n'est plus fatigué.
Quelqu'un n'écoute plus.
Quelqu'un n'a plus besoin d'aide.
Quelqu'un n'est plus tendu.
Quelqu'un n'attend plus.
L'un crie.
L'autre obstacle.
Quelqu'un roule, dort, coud, est-ce toi,
Lorellou?"

Extrait de La ralentie, tiré de PLUME précédé de LOINTAIN INTERIEUR de Henri MICHAUX

Article : "Les bains de forêt"

Je partage avec vous cet article qui met en valeur les bénéfices reconnus d'une bonne promenade en forêt... un bel outil de prévention, simple, accessible à tous.

Dans cette immersion boisée, on se redonne la capacité de stimuler nos sens, de laisser errer nos pensées au gré d'une marche délivrée des injonctions du quotidien. Car bien sûr, je parle d'une marche réglée sur son rythme intérieur, où on ne cherche pas à battre de reccord d'endurance ou de boulimie kilomètrique, où l'on s'ouvre à une expérience guidée par la curiosité et l'envie de vivre intensément l'instant, où l'on a donc coupé le cordon du portable, éteint la 3, 4, 5, 6 G... Un bain de forêt qui nous rappelle d'autres êtres avec qui nous partageons cette terre, qui nous relie à la magie du grand tout de Dame Nature. Une promenade où on se sent respirer: un réancrage dans les racines du monde.

Beau w.e à tous et à vos galoches! ;-)

http://japanization.org/les-bains-de-foret-la-solution-sante-miracle-des-japonais/

La foret un lieu de loisirs et dinspiration 750x410

L'émerveillement pour se sentir vivant

Je partage avec vous cette belle découverte. J'ai eu le privilège d'assister à une lecture-rencontre organisée à la Maison de la poésie autour de ce nouvel essai littéraire, avec son auteure Belinda CANNONE et j'ai été enthousiasmée par cette femme qui présente son travail sur l'émerveillement comme profondément ancré dans l'expérience. Celle qui écrit "L'émerveillement est une foudre délicate" évoque "un état intérieur capable de faire rendre à l'objet sa capacité d'émerveillement", la rencontre entre cet état intérieur et le monde, une concentration, une vigilance se conjugant avec un hors-de-soi qui permet de VOIR. Si elle rapproche cet essai d'un mode de savoir-vivre, elle le distingue clairement d'un manuel de développement personnel et je dois dire que les extraits qu'elle nous a lus m'ont donné à entendre une langue si riche, sensuelle et incarnée, qu'elle m'en a aisément convaincue. Cependant, je retrouve dans cet ouvrage tous les ingrédients chers à mon coeur et cette approche de la vie que par la sophrologie, je cherche à développer: devenir un être pleinement conscient, ouvert, ancré dans le présent, apte à surprendre et savourer la grandeur et la beauté de chaque instant. Voici une lecture précieuse pour qui veut nourrir ce feu sacré de l'âme qu'est l'émerveillement!

 

"Parfois le silence règne, nous sommes paisibles et concentrés, la lumière est belle et notre regard vigilant: alors l’émerveillement nous saisit. D’où vient ce sentiment fugitif? Il ne résulte pas forcément de la nature grandiose de la situation ou du spectacle. Souvent c’est un état intérieur favorable qui nous permet de percevoir une dimension secrète et poétique du monde. Soudain on vit pleinement, ici et maintenant, dans le pur présent. Cette disposition intime est une conséquence du désir de vivre et de la faculté de joie.
Le risque de l’enténèbrement a frappé notre époque mais il faut d’autant plus persister à évoquer l’émerveillement. Car la construction du bonheur, le respect de chaque vie précaire, précieuse et susceptible d’accueillir les plaisirs en même temps que le labeur, sont la marque de notre conception de l’existence. Ici est notre séjour, y porter un regard attentif est le plus sûr remède contre le nihilisme.
"

S'émerveiller de Belinda CANNONE - éditions STOCK

1540 1

 

VOEUX 2017

 
Je vous souhaite une très bonne année 2017 
 
 
pleine de belles expériences,
de douceur, de chaleur et de réalisations qui vous tiennent à coeur!
 
 

 

Le livre, compagnon de vie

Je rebondis sur l'émission "Grand bien vous fasse!" de France inter, intitulée "Les romans qui nous aident à vivre" (lien ci-dessous), et qui souligne la fonction aidante du livre. J'y ai même entendu le terme de "bibliothérapie"... Plaisir d'entendre ces témoignages de rencontres avec un livre, de cette reconnaissance éprouvée entre la parole d'un auteur et notre propre matière... Plaisir aussi de découvrir les oeuvres qui font vibrer ces gens, sans cohérence de temps, d'espace ou de classe. Magie de la littérature qui, nous ouvrant à l'Autre, nous plonge un peu plus en nous-même... sans parler des vertus de ce précieux TEMPS, quand nous acceptons de le consacrer à une lecture, qui porte un recentrage de notre attention et nous connecte à la vivance* de cette expérience.

Je serai également très heureuse que vous partagiez LE ou les livres de votre vie sur ce blog, qui peut-être le deviendront aussi pour d'autres! Pour ma part, à une époque où j'étais pleine de doutes et mal dans ma peau, une collègue me fit découvrir "Le prophète" de Khalil GIBRAN. La simplicité et la beauté de ce livre furent un beaume sur ma douleur et me permirent de reprendre espoir... Depuis, je l'ai offert à plusieurs amis et je le relis de temps à autres car c'est un de mes compagnons de chevet.

"Un jour, on saura peut-être qu'il n'y avait pas d'art mais seulement de la médecine".

Citation extraite de Haï de J.M.G. Le Clézio, coll. "Les sentiers de la création", Genève, 1971

Bonne écoute! Et au plaisir de vous lire! 

https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-25-novembre-2016

 Magie de la reconquete 1

*Vivance: néologisme d'A. CAYCEDO (créateur de la sophrologie), pour parler d'un "vécu" ou d'un "ressenti" renforcés par la perception du vivant dans la conscience.

 

La simplicité, cheville du Bonheur

La simplicité est un des plus sûrs chemins qui mènent à l'apaisement, à l'ouverture et à la joie. Et si "retrouver son bon sens" consistait à retrouver le plaisir des sens? :)

"Un tableau, une photo, une image, un mot, un corps, un visage, une note de musique suffisent à mettre de la joie dans le quotidien, à vivre ce transport de l'âme qu'au 1er siècle de notre ère, le poète Lucrèce qualifiait de "plaisir divin". Et ce plaisir, pour qui sait le prendre, est totalement gratuit."

Extrait de Petit traité de vie intérieure de Frédéric LENOIR - Editions PLON ou POCKET

Vie interieure poche

Rentrée 2016

Bonjour à toutes et à tous!

Pour beaucoup d'entre nous, Septembre pose les jalons de la nouvelle année que nous allons vivre et cela peut générer plus ou moins de stress et d'inquiétudes.

Après une courte respiration estivale, cette période va dessiner un nouveau quotidien, de nouveaux enjeux, dans un monde qui bouge, lui aussi, vers un avenir rempli d'échéances importantes et de beaucoup d'Inconnu.

C'est pourquoi, il est important de songer dès maintenant à mettre en place les outils qui nous aideront à gérer les changements, les bonnes ET les mauvaises nouvelles, à trouver les meilleures attitudes pour répondre aux événements quels qu'ils soient, en conservant sa joie de vivre et en préservant sa force d'interaction positive, celle-la même qui nous permet de sentir la place que nous pouvons tenir dans le monde que nous habitons.

Ces outils sont accessibles par tous et la première étape ne consiste souvent qu'à se dégager du temps. Par exemple, sur son lieu de travail, ponctuer ses tâches de courtes pauses / sur ses trajets, se ménager quelques minutes de marche et de respirations conscientes / le week-end, partir à la découverte d'un nouvel endroit ou activité (pas besoin d'aller très loin!) / etc. Dans tous les cas, plonger en soi quelques minutes et s'extraire des stimulations extérieures (portables, écrans, entourage professionnel/familial...) ne peut que nous aider à retrouver notre ancrage véritable pour avancer dans la vie. Et si certains ne savent pas, ou plus, comment faire pour retrouver cette respiration intérieure, ils peuvent se donner un coup de pouce en se tournant vers la sophrologie, la relaxation, la méditation ou toute autre méthode dont la vocation est de les aider et d'enrichir leur expérience de vie.

Je vous souhaite une belle rentrée! Et rappelez-vous que c'est VOUS qui avez le pouvoir de dessiner votre quotidien en le parant des couleurs que vous choisirez!

F. CHRISTMANN

Arthus bertrand yann drying dates nile valley egypt 8200395

Photo de Yann ARTHUS BERTRAND

 

 

De retour! & Ami ou Ennemi, à nous de choisir...

Bonjour,

cela fait bien longtemps que je n'ai rien édité sur ce blog. En cause, un déménagement dans un contexte pas toujours facile, des changements de repères et la nécessité d'une période de "retrait" ou plus exactement d'observation... La Sophrologie, qui renforce une saine distanciation d'avec les évènements, n'est sans doute pas étrangère à cette attitude, car si je la pratique professionnellement, je tâche également de la vivre... Histoire de cohérence! On parle toujours mieux de ce dont on a fait l'expérience, n'est-ce pas? 

Je suis heureuse de revenir vers vous, de pouvoir de nouveau partager avec vous trouvailles et réflexions. Aujourd'hui, c'est une ancienne lecture que j'ai reprise qui m'a frappée par sa modernité et sa clarté.

"Ses observations sur la nature humaine l'ont amené à conclure qu'il nous faut mieux connaître ses composantes -ses éléments de base- si nous ne voulons pas voir condamnées à l'échec toutes les tentatives d'organisation sociale et internationale. C'est pourquoi, depuis 8 ans, il étudie ces éléments de base à l'état où ils se révèlent sans artifice: dans les jeux des enfants. Il constate que la responsabilité du désordre dont souffre le monde actuellement n'incombe ni à une classe, ni à une nation, ni à un système: ce désordre n'est que la reproduction -sur une plus grande échelle- des réactions enfantines quand on laisse à celles-ci pleine liberté de s'exprimer, dans les jeux par exemple. Le salut de l'humanité réside en chacun de nous, non pas dans un système, une croyance, ou à l'intérieur d'une frontière donnée. L'ennemi n'est pas au-dehors, mais en dedans."


Extrait de Notice bibliographique sur WILLIAM GOLDING (par lui-même) - Auteur de Sa Majesté des Mouches

A première vue, ce texte ne reflète pas un optimisme forcené dans la nature humaine! Cependant, il me plait car s'il souligne que "l'ennemi" est en dedans, avec toutes les conséquences développées magnifiquement dans l'oeuvre de Golding (et souvent confirmées par le spectacle du monde qui nous entoure), c'est que cet ennemi cohabite alors aussi avec un ami. Les adultes (normalement) éduqués que nous sommes, continuent de vivre cette dualité, mais forts des valeurs qui nous ont été transmises et qui nous ont construites, il nous appartient en permanence de choisir qui des deux va diriger nos actes, l'ami ou l'ennemi. Sans rentrer dans la complexité de ce sujet, j'aime ce petit texte parce qu'il marque, encore une fois, la responsabilité que nous portons dans nos choix et par là-même, le pouvoir que nous pouvons exercer sur nos vies. Et la vie elle-même étant source d'enseignement, ses expériences nous permettent de combler les manques, les lacunes qui sont le lot de chacun de nous. On gagne à développer notre potentiel et nos capacités pour nourrir et faire grandir l'ami. Le monde gagnerait à se peupler d'êtres plus confiants, plus conscients de leurs possibilités et de leur impact, d'êtres donnant leur voix à l'ami qui en est en eux...

Concrètement, pour suivre la trace de ces manifestations de l'ami, dans une actualité qui souvent telle qu'elle est relayée, peut vite donner l'impression d'être "un théatre de l'ennemi", je vous conseille deux documentaires "En quête de sens" et "Demain" (il y a en a encore d'autres pour ceux qui voudront creuser la question) qui témoignent de ce soin, d'êtres qui cherchent (et trouvent!) et développent les valeurs d'une humanité plus respectueuse d'elle-même et de ses semblables. Car ce qui apparaît implacablement, telle une loi, c'est que se connecter à l'ami qui est en soi connecte à l'ami qui est dans l'autre. Dans tous les domaines.

Chers amis, je vous souhaite une belle exploration! Sophrologiquement vôtre.

F.C 

 

Telechargement 2    Telechargement 3  433665   Telechargement 4  

 

Article : La Sophrologie vue par un médecin généraliste

Je partage avec vous ce témoignage du médecin généraliste Bruno CHRISTIN sur son expérience de la Sophrologie, dont les résultats l'incitent aujourd'hui à la recommander chaudement!

http://www.bonjourbienetre.fr/la-sophrologie-vue-par-un-medecin-generaliste#.VeKQH4IdsOM.facebook

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site