Le livre, compagnon de vie

Je rebondis sur l'émission "Grand bien vous fasse!" de France inter, intitulée "Les romans qui nous aident à vivre" (lien ci-dessous), et qui souligne la fonction aidante du livre. J'y ai même entendu le terme de "bibliothérapie"... Plaisir d'entendre ces témoignages de rencontres avec un livre, de cette reconnaissance éprouvée entre la parole d'un auteur et notre propre matière... Plaisir aussi de découvrir les oeuvres qui font vibrer ces gens, sans cohérence de temps, d'espace ou de classe. Magie de la littérature qui, nous ouvrant à l'Autre, nous plonge un peu plus en nous-même... sans parler des vertus de ce précieux TEMPS, quand nous acceptons de le consacrer à une lecture, qui porte un recentrage de notre attention et nous connecte à la vivance* de cette expérience.

Je serai également très heureuse que vous partagiez LE ou les livres de votre vie sur ce blog, qui peut-être le deviendront aussi pour d'autres! Pour ma part, à une époque où j'étais pleine de doutes et mal dans ma peau, une collègue me fit découvrir "Le prophète" de Khalil GIBRAN. La simplicité et la beauté de ce livre furent un beaume sur ma douleur et me permirent de reprendre espoir... Depuis, je l'ai offert à plusieurs amis et je le relis de temps à autres car c'est un de mes compagnons de chevet.

"Un jour, on saura peut-être qu'il n'y avait pas d'art mais seulement de la médecine".

Citation extraite de Haï de J.M.G. Le Clézio, coll. "Les sentiers de la création", Genève, 1971

Bonne écoute! Et au plaisir de vous lire! 

https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-25-novembre-2016

 Magie de la reconquete 1

*Vivance: néologisme d'A. CAYCEDO (créateur de la sophrologie), pour parler d'un "vécu" ou d'un "ressenti" renforcés par la perception du vivant dans la conscience.

 

 
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site