Créer un site internet

Istockphoto 1221771444 612x612

Groupe de Sophrologie - Expériences

Cela fait plusieurs semaines que les groupes de sophrologie que j'anime ont repris. De séance en séance, au fil des techniques et exercices, je recueille, comme il se doit, les retours d'expériences des participant(e)s (ou phénodescriptions pour les initiés) ainsi que leurs réflexions, observations plus générales et questionnements qui ne manquent pas de surgir au cours de ce cheminement.

Ces moments de paroles, qui reposent sur la confiance et l'absence de jugement, sont toujours très riches grâce à la diversité des vivances (vécus) qui s'expriment, avec leurs singularités ou au contraire leurs similitudes; également parce que ces échanges, dans la durée, permettent d'observer le processus à l'oeuvre en chacun(e).

Cette semaine, des témoignages m'ont fait particulièrement chaud au coeur par leur clarté et leur belle cohérence avec les valeurs portées par la sophrologie, telle que je l'aime et telle que je veille à la pratiquer.

Je partage ici quelques morceaux choisis qui me semble-t-il en disent plus que de longs discours sur les étapes de ce cheminement, le respect des rythmes, des vécus, des différences de chacun(e) inhérent à la sophrologie, ainsi que sur ses bénéfices tels que la rencontre majeure que l'on peut faire avec soi-même, l'acceptation de ce que l'on est, l'émergence d'un regard neuf, une harmonisation de son corps et de son mental qui sont en perpétuels ajustements, la conquête de son autonomie...

L'observation d'une évolution est unanime, et confirmée pour certain(e)s par leur entourage... L'une des personnes de ce groupe, très assidue depuis le début, a fait part de sa grande découverte ces jours derniers, où sur une sophronisation de base (une technique d'écoute/accueil de son corps, qui peut trouver un équivalent dans le scan corporel de la méditation), pour la première fois, elle a accepté de se vivre, sans chercher "à faire", sans que l'attention qu'elle se portait ne génère une quête de résultat, sans qu'un conditionnement ne s'enclenche... Sa respiration et ses sensations ont alors pris une autre résonnance, dans l'authenticité de son être. Ce ressenti (cette vivance) lui a ouvert un espace jusqu'alors inconnu, qui colore de façon inédite les expériences qu'elle vit depuis et un apaisement tout neuf affleure...

Pour une autre, elle a observé que de plus en plus régulièrement des exercices surgissent spontanément dans son quotidien et, tantôt renforcent le bien-être qu'elle ressent, ou qu'elle active, tantôt lui permettent de rétablir une saine distance avec des événements problématiques (tels ceux qui avaient surgi dans son cadre professionnel. Un dialogue a pu alors s'instaurer et des solutions ont émergé pour apaiser des conflits franchement déclarés ou qui couvaient). D'autre part, malgré un mental souvent très actif, elle constate que des exercices lui permettent de se détacher de cette surpuissance et qu'elle gagne alors en profondeur d'écoute, en richesse de sensations et en qualité de relâchement corporel.

En dernier exemple, la personne vivait jusqu'à peu très positivement nos séances hebdomadaires, tant qu'elles étaient guidées, mais elle n'arrivait pas vraiment à les relier avec ses situations de vie ordinaire, ni à s'entraîner seule. Elle a eu un déclic récemment et s'est mise à pratiquer des exercices dont elle sent les bénéfices particuliers. Elle se sent devenir plus consciente de ses besoins. Ainsi, elle perçoit qu' une épreuve familiale qu'elle traverse s'en trouve notablement allégée et que depuis quelques séances, ses perceptions s'affinent et s'enrichissent.

Ne trouvez-vous pas qu'au travers de ces retours généreux, on comprend mieux en quoi ils constituent un point fort de la pratique collective ? Ils sont souvent très inspirants pour les autres (...un ressenti commun qui éveille une compréhension diffuse, un exercice qui révéle son intérêt jusqu'alors inaperçu, la prise de conscience qu'une étape de la séance leur a échappé, qu'ils/elles n'ont pas entendu la même chose...)  Dans la pratique de groupe, beaucoup sont réconfortés de vivre une expérience commune où chacun(e) trouve la liberté de cheminer à sa mesure.

Si ces paroles vous ont apporté des éléments de réponses ou touché, je vous rappelle que des groupes de sophrologie se réunissent les lundis de 18h à 19h30 et les mardis de 09h à 10h30 à l' Association du Parc G Brassens >>> Paris 15ème (Infos & inscriptions sur place ou au 01.45.30.13.82). Je serai heureuse de vous y retrouver.

Istockphoto 1133515029 612x612

 

Ajouter un commentaire